Semaine 26: Ensemble avec la Grèce !

Dans la semaine à venir, la Grèce pourrait être obligée d’accepter des mesures d’austérité draconiennes qui ont prouvé leur inefficacité, ou bien d’être vraisemblablement forcée de quitter la zone euro. L’Europe serait entraînée dans le chaos. Mais si à travers nous s’exprime le plus formidable élan citoyen pour une Europe sociale jamais vu, nous pouvons faire reculer cette crise!

herculeemail-e8c6eSoyons clair: au-delà des débats et du jargon des experts, il n’y a que deux choses à retenir:

1) ce sont les Grecs les plus vulnérables qui ont subi de plein fouet les terribles coupes budgétaires: 4 enfants sur 10 vivent dans la pauvreté, la mortalité infantile a augmenté de 43% et le chômage des jeunes atteint presque 50%!

2) tout cela en vain: la dette s’est aggravée au lieu de se résorber. Appliquer de nouveau le même traitement signifierait simplement davantage de dette et de souffrances.

Cela n’empêche pas les créanciers de continuer à s’arc-bouter sur cette politique irresponsable et punitive, tout en prétendant que c’est ce que leur opinion publique désire.

En début de semaine, le Premier ministre Alexis Tsipras s’en est courageusement remis à la démocratie, en appelant son pays à voter “Non” lors d’un référendum. Si aujourd’hui, nous sommes assez nombreux à nous tenir à leurs côtés, nous pouvons montrer à nos dirigeants que l’opinion publique exige la fin de l’austérité et une réorientation vers des politiques de réduction de la dette. Faisons nous entendre par le biais de cette pétition: Signons la massivement maintenant!

Si nous sommes assez nombreux à nous faire entendre, nous pouvons persuader Angela Merkel de changer de cap et d’être la voix d’une Europe plus sociale. Aujourd’hui, c’est à nous tous d’agir pour un système économique humain, fait par et pour les citoyens. Cela commence en Grèce.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *